L’atelier du mardi soir et sa dialectique


©Léon Spilliaert



L’atelier du mardi soir des Ateliers Pratiques de Psychanalyse sociale débat une fois par mois des orientations de ce qui est appelé bizarrement « psychanalyse sociale » depuis la fondation de notre association il y a 7 ans.

Le talent des animatrices Antigone Charalambous et Christine Labeille nous a fait passer dans le champ du débat dialectique, celui qui touche aux « contradictions vivantes des réalités vivantes.»

Cela nous met dans le bain direct du transfert pour accoucher d’un travail. Le « primat du transfert » était le titre du second article au travail après l’inaugural « recommencer par le commencement ». Qu’en est-il sorti ? un bébé-question c’est à dire une question qui fait des petits et qui n’est pas seule, « un bébé tout seul cela n’existe pas » clamait Winnicott… Cette question était portée par Talitha Tschöke qui interrogeait la formule devenue trop banale parmi nous « Il y a un transfert du social dans le mental ! » Cela lui semblait dans sa complexité trop simple, porteur d’un effet ritournelle. Cette formulation peut être en effet interprétée de façon mécanique, et passer pour un déplacement mécanique, un transfert mécanique du social dans le mental. Il s’agit du premier piège de cette formule. Le second concerne l’expression « dans le mental ». Cela nous porterait à considérer le social et le mental comme séparés d’une part, confiner le mental à une entité d’autre part., argumentait à juste titre Talitha. Ce questionnement nous a permis de saisir qu’Il s’agit au contraire de considérer le social et le mental comme connectés et en mouvement. C’est le troisième larron de la triade syntagmatique (1), le « transfert », qui porte ce mouvement connecté. Le transfert est certes connu pour être un déplacement et Freud le décrit d’abord ainsi en son début dans l’interprétation des rêves; Il y ajoute rapidement dans le travail du rêve, la déformation, la question de la forme donc. Le transfert déforme, joue sur la forme, joue avec la forme. C’est ainsi que se faufile la forme-valeur chère à Marx dans la première section du Capital qui introduit le transfert de valeur que nous avons « mis en valeur » pour définir le transfert, Wertübertragung. La forme valeur change tout grâce à la métamorphose et à la métempsychose cachées dans l’étoffe du texte génial de Karl - Heinrich.

C’est grâce à cette magie transférentielle si bien décrite dans le Capital que se produit la mystification, la mystification du fétiche et son secret. La boussole pour se repérer et travailler est claire : faire l’analyse concrète de la situation concrète. C’est ce point qui a été à l’oeuvre dans la lecture commune du 3ème texte « Psychanalyse concrète ». Le transfert, c’est du réel, et sa base est le rapport social. La base transférentielle est donc dans le concret, celle de la ségrégation sociale sous toutes ses formes. Cela a pour conséquence de mettre en oeuvre des transferts qui séparent et font fixation dans la façon de jouir, de vivre. C’est ainsi que se manifestent les discriminations racistes et / ou de genre par exemple. L’ordre créé par les rapports sociaux n’est pas un ordre naturel mais relève de l’ordre du meurtre, de la responsabilité sociale de la mort ou de sa menace. C’est dans cet ordre social que fonctionne le transfert de valeurs, ses transformations et son analyse dialectique. C’est à partir de là que les actions transférentielles, les manoeuvres de transfert, peuvent se mettre en place avec la personne elle-même.

En parlant dialectique, il est remarquable que c’est après avoir évoqué la dialectique hégelienne que Marx relie le renversement qu’il produit à cet égard avec le transfert, en 1873 dans sa postface à la deuxième édition allemande du Capital : « Pour Hegel, le mouvement de la pensée qu’il personnifie sous le nom de l’idée, est le démiurge de la réalité, laquelle n’est que la forme phénoménale de l’idée. Pour moi, au contraire, le mouvement de la pensée n’est que la transposition et la traduction du mouvement réel dans la tête des hommes. » L’orientation est claire : contre la transcendance hégélienne et le démiurge, Marx propose le transfert, transposition et traduction, du mouvement réel dans le mental. Il sera important dans notre formation « Connexions, déconnexions, transformations des valeurs dans la pratique transférentielle » de mettre en lumière les connexions dynamiques des pensées prises dans des contradictions pour rompre avec tout concept d’entité du mental. C’est aussi à partir de là que l’analyse concrète des situations transférentielles concrètes, et leurs conditions concrètes, va trouver toute sa pertinence pratique. C’est à cet endroit du Capital que se trouve notre base théorique fondamentale et la suite du texte en montre l’enjeu pratique : méthode et système sont confondus chez Hegel. Il s’agit donc de percevoir la mystification qui en découle et cela concerne tout être humain qui vient parler de sa vie puisque l’enjeu pratique est ce travail sur sa fabrique de la mystification et des fétiches qui règnent sur sa vie, en partie à son insu. Ce transfert dans le mental ainsi explicité est riche d’avenir Ses potentiels ont déjà donné lieu à des travaux importants en psychologie. Le travail de Lev Vygotski, psychologue biélorusse et soviétique ( 1896-1934 ) en témoigne lorsqu’il écrit : « l’histoire réelle (…) se comprend comme le transfert des relations sociales (entre les personnes) vers le psychologique ( à l’intérieur de l’homme )" (2) C'est à partir de cette base qu'il a révolutionné toute l'intelligence du développement mental dans son rapport à l'apprentissage chez l'enfant. Son oeuvre est aujourd'hui reconnue internationalement et considérée comme l'une des plus importantes du XXème siècle en psychologie et en pédagogie. Nous aurons occasion de découvrir ces liens dans notre formation " connexions, déconnexions, transformations" en travaillant son ouvrage " conscience, inconscient, émotions". Dans un autre registre la perspective initiée par Marx avec cette phrase "Pour moi, au contraire, le mouvement de la pensée n’est que la transposition et la traduction du mouvement réel dans la tête des hommes"révolutionne la dialectique hégélienne permettant de sortir d'une dialectique de la réconciliation religieuse. Le réel est ainsi saisi dans le flux du mouvement. C'est le travail de découverte que nous allons poursuivre avec la lecture des lettres de "l'Homme se sentant femme", toujours dans notre formation. Méthode pédagogique pour ne pas confondre la dialectique conceptuelle avec le mouvement réel. Au moins deux bébé-questions au travail donc !


Hervé Hubert


la triade « transfert, social, mental »

in La psychologie concrète, Vygotski, 1929

Archive
Focus
Posts récents
Search By Tags
Nous Suivre
  • Facebook Basic Square