Le transfert - toujours social - fait apparaître le langage

July 16, 2020

 ©Picasso

 

« (....) l'homme a aussi de la "conscience". Mais il ne s'agit pas d'une conscience qui soit d'emblée conscience "pure". Dès le début, une malédiction pèse sur "l'esprit", celle d'être "entaché" d'une matière qui se présente ici sous forme de couches d'air agitées, de sons, en un mot sous forme du langage. Le langage est aussi vieux que la conscience, — le langage est la conscience réelle, pratique, existant aussi pour d'autres hommes, existant donc alors seulement pour moi-même aussi et, tout comme la conscience, le langage n'apparaît qu'avec le besoin, la nécessité du commerce avec d'autres hommes » indique Marx dans L'Idéologie allemande en 1845.

Je mentionne ici comme texte de travail pour la formation sur le transfert social faite par l’APPS un texte publié sur le webmagazine corridorelephant en juillet 2018.

Son titre « OK ? KO ! » indique l’importance du renversement dans le transfert social qui est toujours transfert de valeurs : valeurs des mots et valeurs de puissance qui résonnent avec les forces transférentielles de la moquerie et de l’impératif social.

OK ? KO !

"OK "dit -on dans la vie courante de façon quasi internationale, Chine comprise.
La question que je pose est la suivante : cette locution usuelle et d'allure empathique est-elle le signe inconscient de notre servitude volontaire à l'American Way of Life ?
Tout cela semble parti d'une altération fantaisiste du langage survenu sur la côte Est des Etats-Unis il y a 200 ans, et cette expression est devenue usuelle très rapidement.
"OK" veut dire simplement "Oll Korrect", Altération de " All correct" synonyme de " All right", tout droit donc ! Derrière l'accent fantaisiste et souvent consensuel de l'acquiescement international "O Kay"   se cache donc un impératif au son rude " Oll Korrect ! ".
"A qui est ce ment" ? A qui, à quoi attribuer ce masque servile-viril ? Serait-ce une pure  Contingence  historique des rencontres linguistiques dans les valeurs d'échange commercial de la côte Est ?
Côte Est, Nouvelle Angleterre, New England, nouvelle Terre des Angles,... Comment s'est fabriqué cette alliance bizarre de l' "entier" venu du holos grec avec le "correct" romain qui désigne la conformité aux règles édictées, au normal imposé ? All korrect !...Entièrement correct !
Qu'est-ce qui poussait en ce temps-là à corriger et se repaître de la "correction pour tous", fut- elle brutale ? Qu'est-ce qui s'est mis en marche pour rentrer dans l'impératif d'un ordre de pouvoir ?
Cette Nouvelle Angleterre où est né "OK" est mal nommée. Historiquement ce ne sont pas les Anglais qui l'ont peuplée mais les Néerlandais, les hommes venus du Nether qui signifie "bas, inférieur".
Est-ce le complexe d'infériorité qui a poussé vers l' affirmation linguistique néerlandaise du "Oll Korrect" face au primat de  l'angliche qui s'imposait peu à peu ?
Que se glisse-t-il dans cette rivalité fraternelle de base germanique ? Qu'est-ce qui a pu ainsi filer à l'anglaise dans la langue ?
Les Angles venus du Holstein germanique ont une longue tradition d'invasion et d'imposition de leur langue sur un territoire étranger. Ils ont conquis au 5ème et 6 eme siècle les îles britanniques avec les Judes venus du Jutland, actuel Danemark, et les Saxons du Schleswig.
Est-ce la forme topologique du territoire où elle était parlée en Germanie qui a forgé le mot "anglais"? Telle est l'hypothèse linguistique actuelle qui note une forme d'angle géographique du territoire originel qui renvoie au latin uncus : un croc. Ceux qui venaient de cette région furent tout simplement  appelés "anglais".
Ils ont visiblement montré les crocs pour s'imposer et donner le primat au nom de la langue devenue nationale, langue de sangs mêlés bien sur, puis internationale et mondiale.
Les néerlandais  eux aussi de base germanique ont en revanche complètement raté leur colonisation au niveau linguistique. Partie du germanique francique cette langue est aujourd'hui parlée par 30 millions de personnes dans le monde. Quasiment en voie de disparition donc...
Entre "un angle droit qui joue avec ses crocs" et un idiome qualifié de " bas, inférieur" il n'y a pas photo !
Mais les destins linguistiques et humains dans leur rapports de domination sont ambigus et complexes. Une simple nuance verbale, si elle se noue à la domination politique d'un ordre économique, peut influer sur des destins à distance dans le temps de façon étonnante.
Par exemple le mot qui fait identité encore aujourd'hui aux Etats-Unis est "Yankee ".L'étymologie la plus probable est bizarrement néerlandaise : les colons néerlandais de la côte Est ont promu le nom Janke, diminutif de Jean pour se différencier des anglais. Le " J" néerlandais se prononce " y" contrairement à l'anglais, John. La promotion du J de Janke s'est produite lorsque les anglais ont pris le pouvoir de manière définitive en baie d'Hudson dominant par la force les néerlandais primo-arrivants.
Ce transfert de nom qui fera identité nationale " Yankee" serait donc passé en contrebande par rapport à l'ordre anglo-saxon. Cela est à retenir comme phénomène social d'autant que l'autre hypothèse étymologique du mot Yankee va en faveur d'une origine Cherokee :  le mot amérindien "eankee" qui signifie "lâche"  était attribué aux colons, qu'ils soient anglais ou néerlandais peu importe....
Pied-de-nez aux puissants dans les deux cas ?
Peut-être mais L'important n' est-il pas de voir que la contrebande est facilement récupérée par ceux qui dirigent l'Etat, même naissant.
Point d'éloge donc pour les jeux de mots qui caractériseraient un inconscient caché dans les profondeurs alors qu'ils reflètent au final une impuissance du "faire" dans le politique.
Quelle belle jambe de bois pour le peuple détruit que de savoir que se sont glissés en contrebande des mots opposés au maître dominant jusque dans ce qui fait nomination !
Même si le ressort historique de la fabrique de OK ou de Yankee est intéressant dans la production sociale du langage et ses significations, il ne doit faire oublier L'important qui est de saisir qu'il y a eu "holocauste", destruction d'une civilisation ternaire amérindienne par un monothéisme chrétien.
Knocked-out ! Cette civilisation amérindienne a été mise hors état de vie par les Yankee au nom de Jesus-Christ qui masquait le vrai Dieu américain, le Dieu Dollar né Thaler.
Out ! Raus! Knocked ! KO !
Le mot " Knock" est une onomatopée anglaise, il s'y entend le frapper d'un corps sur un autre corps, un fracas, un meurtre assourdi et non une parole ni même un cri.
OK ? All Correct !

 

Please reload

Focus

Critique de la religion psychanalytique classique : le transfert de la structure

June 11, 2020

1/1
Please reload

Posts récents