Les anneaux de Lénine et le transfert social

May 13, 2020

 ©Marie Grillo

 

Les anneaux de Lénine et le transfert social

 

Première partie

Je reprends ici en mettant l’accent sur le transfert social un texte publié à l’occasion du jour anniversaire : les 150 ans de Lenine,  le 22 avril qui fait partie du triptyque « Les anneaux de Lénine et la psychanalyse sociale ». ( 1 )

J’ai choisi un court texte de Lenine, un paragraphe extrait de l’article «  Les taches immédiates du pouvoir des soviets » paru en avril 1918, pour mettre en avant l’apport de Lénine à ce qui a été nommé en 2013, par notre association APPS ( Ateliers Pratiques de Psychanalyse Sociale ) « transfert social ».
L’apport de Lenine à la psychanalyse sociale ne se cantonne pas à ce passage, loin de là, et nous allons développer au niveau de notre association, une série d’articles travaillant cet aspect assez peu connu de l’oeuvre de Lénine.
Il s’agit donc d’une introduction à un travail plus conséquent.

Pourquoi le choix de ce court texte de 1918 ?
Je trouve  ce paragraphe essentiel car il concerne la base même de ce qui fait la spécificité de la psychanalyse sociale : le transfert social.

Le transfert social
Le transfert social peut être simplement défini comme étant  ce qui se transfère, se déplace, se transporte,  parfois à notre insu, dans les rapports sociaux, dans la vie sociale. Ce transfert concerne l’individu et le collectif. Nous sommes en tant qu’humains à la fois agents, effets et produits des rapports sociaux  dans une société donnée, à un moment historique donné.
Le travail d’analyse pratique du transfert social concerne ce qui se transfère, se transporte du social dans le mental, dans la pensée.  Cela concerne aussi bien l’individuel que le collectif.
Cette analyse du transfert du conflit social dans le mental se fait à partir de deux outils qui sont connus en psychanalyse classique, le transfert et l’inconscient.
La psychanalyse sociale part cependant d’une autre base que la psychanalyse classique, freudienne ou lacanienne, et a transformé les outils initiaux. Ainsi le transfert est donc le « transfert social » et l’inconscient est « l’inconscient du faire ».

Le transfert de valeurs
La base de la psychanalyse sociale est la vie sociale et le premier analyste de la vie sociale dans la civilisation capitaliste est incontestablement Marx : l’individu est un être social. Dans la première section du Capital Livre I, il analyse les relations que tissent les individus dans le social, les ressorts qui permettent de les rendre intelligibles et c’est du côté de la valeur qu’il porte sa réflexion. J’ai résumé l’apport de Marx à la psychanalyse sociale dans une conférence prononcée à l’Université Lomonosov à Moscou en mai 2017 pour les 150 ans de la publication du Capital (2). J’extraie cette simple phrase du Capital analysant le rapports sociaux : « Quand donc Galiani dit : la valeur est un rapport entre deux personnes (…) il aurait dû ajouter : un rapport caché sous l’enveloppe des choses »
Cette fonction de la valeur dans les rapports sociaux m’a fait emprunter à Marx le terme Wertübertragung, le transfert de valeurs, pour expliquer ce qui se transfère dans les rapports sociaux entre les êtres humains, ce qui se transporte, ce qui se déplace, ce qui se cache, ce qui trompe, ce qui attribue une intention, ce qui a des conséquences.

Cette analyse du transfert de valeurs se conjugue à l’analyse de l’insu soit l’inconscient : ce que l’on ne veut pas savoir, voir, de ce qui se transfère, en tant qu’humains à la fois agents, effets et produits des rapports sociaux de production dans une société donnée, à un moment historique donné. Cet inconscient concerne donc, non pas l’inconscient des profondeurs de Freud ni celui de la structure de Lacan, mais l’inconscient du faire, verbe cher à Lenine.

Analyse du texte Les taches immédiates du pouvoir des soviets
C’est avant tout du côté du transfert, du transfert social que je souhaite intervenir à partir de ce texte de Lénine et propose donc de l’analyser par étapes.

La première étape du travail est de fournir le texte Les taches immédiates du pouvoir des soviets qui est un outil pratique pour que les Soviets réussissent la Révolution d’octobre engagée six mois auparavant.
Je propose de travailler à partir des versions publiées dans les oeuvres complètes.

En français je me référerai aux oeuvres complètes publié en 1961
OC, tome 27, février juillet 1918, Editions sociales, Paris, Editions en langues étrangères, Moscou, 1961
écrit en mars-avril 1918, publié le 28 avril 1918 dans le numéro 83 de la Pravda

Le titre de l’article est le suivant : «  Les taches immédiates du pouvoir des soviets » ( p 243 à 287 )
L’extrait que je mets au travail fait partie du chapitre « Le développement de l’organisation soviétique » ( p. 282 à 285 )
Le court extrait se situe p. 284.
« il ne suffit pas d'être un révolutionnaire et un partisan du socialisme, ou d'un communiste en général. Il faut savoir trouver, à chaque moment donné, le maillon précis dont on doit se saisir de toutes ses forces pour retenir toute la chaîne entière et préparer solidement le passage au maillon suivant ; L'ordre de succession des maillons, leur forme, leur assemblage et ce qui les distingue les uns des autres, ne sont pas aussi simples, ni aussi rudimentaires dans une chaîne d’événements historiques que dans une chaîne sortie des mains d’un forgeron. »

La version russe choisie se trouve également dans les oeuvres complètes publiées à Moscou en 1962  par L’Institut Marxiste-Léniniste.
 Le titre de l’article est : очередные задачи советской власти
L’extrait est issu du chapitre : развитие советской органнзации
Il se situe p. 205.
« недостаточно быть революционером и сторонником социализма или коммунистом вообще. Надо уметь найти в каждый особый момент то особое звено цепи, за которое надо всеми силами ухватиться, чтобы удержать всю цепь, и  подготовить прочно переход к следующему звену, причем порядок звеньев, их форма, их сцепление, их отличие друг от друга в исторической цепи событий не так просты и не так глупы,  как в обыкновенной кузнецом сделанной цепи.»

La première phrase « Il ne suffit pas d'être un révolutionnaire et un partisan du socialisme, ou d'un communiste en général. » peut être interprétée de la façon suivante. Dans les taches immédiates à accomplir pour établir la révolution sociale, le recours à un état et à une nomination ne suffit pas. Il ne suffit pas d’être ou de se dire communiste, ou révolutionnaire. Se nommer ne suffit pas, se nommer révolutionnaire ou communiste ne suffit pas. Le nom ne suffit pas. L’important est bien sûr la fin de la phrase « en général ». Cela renvoie à l’impasse commune véhiculée par l’abstraction spéculative. Marx a signalé le danger de cette abstraction particulière qui se développe avec le capitalisme. Il s’agit de mettre en premier la pratique du concret qui est pour autant complexe et ne doit être confondue avec l’empirisme.
Cette pratique du concret du faire vient dans la phrase suivante : « Il faut savoir trouver, à chaque moment donné, le maillon précis dont on doit se saisir de toutes ses forces pour retenir toute la chaîne entière et préparer solidement le passage au maillon suivant ; » Il y a la mise en place d’un travail politique qui a une dimension de chaîne, de quelque chose qui fait chaîne, et qui doit être solide.
Il convient cependant de faire une correction à ce texte français de référence. Le mot звено est traduit par « maillon ». Il est dans la langue courante plus juste de le traduire par « anneau » et cela change beaucoup dans les conséquences et perspectives. De même особое est traduit par « précis » alors que «  spécial » est de mise.
J’insisterai cependant pour introduire le terme « particulier » dans la traduction de особое.
Le mot « spécial » renvoie dans son sens premier à « particulier, propre à un personne ou à une chose ». Dans le contexte d’opposition à « en général », « particulier » paraît bien adéquat. avec la connotation de « spécial »

Il y a donc avec ce débat linguistique des enjeux pour la pratique. Il ne suffit pas d’être révolutionnaire en général mais de trouver le particulier, le spécial pour faire. La fonction du particulier spécial prime dans l’acte à poser tant du côté de la temporalité - le moment - que de l’outil élémentaire - l’anneau.
De même l’utilisation du mot « anneau » n’a pas la même portée que « maillon ». « Anneau » donne beaucoup plus d’ouvertures et possibilités en tant qu’outil. « Maillon » est beaucoup plus mécanique et restreint dans sa fonction.
Le texte devient « Il faut savoir trouver, à chaque moment particulier, l’anneau particulier ( spécial ) dont on doit se saisir de toutes ses forces pour retenir toute la chaîne entière et préparer solidement le passage à l’anneau suivant ».
Le mot звено indique quelque chose qui s’attache, qui fait chaîne : il y a dans ce contexte toujours deux autres anneaux qui sont attachés, il y a toujours deux autres parties. Un anneau spécial fait tenir la chaîne et permet un passage, une transition переход vers un anneau suivant. C’est ainsi que cela peut marcher de façon solide. Ce passage est une marche, le ход de переход renvoie au verbe ходить, marcher, mettre un pas devant l’autre.
Ce fonctionnement en anneaux comme mouvement correspond à ce que nous avons trouvé dans notre théorisation du transfert social : le transfert de valeurs fonctionne sous forme de nouages.
La mise en place d’anneaux à la place de noeuds est intéressante et riche de potentiels nouveaux pour mieux aborder les logiques individuelles et collectives via le transfert social. Lénine met en évidence que dans la pratique, il faut trouver l’anneau sur lequel il faut s’accrocher pour maintenir toute la chaîne d’une part et pour préparer le transfert vers un autre anneau.
Pour traduire transfert en russe d’un point de vue psychanalytique existe le mot Психоаналитический трансфер qui est calqué sur le terme universitaire anglais psychoanalytical transference.
Avec ce texte de Lénine le terme universitaire scolastique ne tient plus et permet donc de nous faire avancer sur le fonctionnement transférentiel réel. Le fait que soient mis en avant « l'ordre de succession des anneaux, leur forme, leur assemblage et ce qui les distingue les uns des autres » va nous orienter vers un travail du particulier à la fois en individuel et en collectif très précis. Cela définit en effet le transfert réel comme chaine dynamique, chaine dynamique d’anneaux.
Il est alors intéressant d’introduire le transfert de valeurs pris à Marx pour appréhender une chaîne de valeurs, une chaine d’anneaux de valeurs.
Cette valeur est en effet bien de mise lors de la première phrase du texte. Il ne s’agit pas d’être révolutionnaire en général. Pour déterminer l’action révolutionnaire le mot en général, la nomination en général ne font pas valeur suffisante. Il s’agit de pouvoir faire fonctionner une valeur révolutionnaire dans le groupe social, dans le transfert social et ainsi se glisse la chaîne de valeurs des anneaux. Il convient de prendre non pas la généralité mais le particulier. A chaque moment donné il faut trouver quelque chose de  spécial (particulier), особое et cela est déterminant.
Que faut-il trouver ? Un anneau, звено.
Cela est essentiel, complexe et non pas mécanique contrairement à ce que serait le rôle d’un maillon et d’une chaine forgée par un forgeron. Cela éclaire sur la logique transférentielle de façon nouvelle dans la dynamique dans le lien des événements historiques ne sont pas aussi simples et stupides que l’enchainement de maillons.
L’introduction du transfert de valeurs n’échappe pas à Lénine qui dans son ouvrage de 1899 «  Le développement du capitalisme en Russie » ( O. C Tome 3 ) souligne la découverte fondamentale de Marx qui est l’effet de la division sociale du travail. Lénine souligne le passage suivant  : « Le marché de ces marchandises se développe grâce à la division sociale du travail ; la séparation des travaux productifs métamorphose leurs produits respectifs en marchandises, en équivalents réciproques et les fait servir d’articles d’échange, les uns pour les autres » ( O. C Tome 3, p. 28)
Cet échange renvoie au transfert de valeurs qui fait aliénation. Lénine indique dans la phrase précédant l’extrait choisi que les marchandises sont des produits qui ne deviennent des valeurs d’usage que par leur conversion en valeur d’échange (argent ), par leur aliénation.
Parler d’aliénation ici renvoie à la phrase de Marx concernant le transfert entre les marchandises dans le Capital : « A certains égards, il en va de l’homme comme de la marchandise ».  L’aliénation est donc clairement décrite comme un effet de la division sociale.
Dans ce contexte, le classique Психоаналитический трансфер, psychoanalytical transference, a l’air un peu ridicule, engoncé dans son âme bien boutonnée pour reprendre la métaphore de Marx, toujours dans le livre I du Capital.
Ainsi, l’éclatement de Психоаналитический трансфер convoque dans le texte même переход, le passage, la transition. Dans le transfert psychanalytique classique, il est souvent question de перевод, la traduction. Dans le texte de Lenine s’entend  un mot qui n’est pas écrit le mot перенос, le transport.
Ces trois termes  трансфер, переход, перенос sont autant de composantes concrètes du transfert social, du transfert de valeurs lu par Lénine que nous allons déployer en reprenant la logique des anneaux dans les problématiques individuelles et collectives du transfert social qui seront les deux prochains articles du triptyque «  Les anneaux de Lénine et le transfert social »
 


( 1 )
http://hubertherve75.over-blog.com/2020/04/les-anneaux-de-lenine-et-la-psychanalyse-sociale-triptyque.html


(2) http://hubertherve75.over-blog.com/2020/05/marx-202-ans-aujourd-hui-ce-que-le-capital-apporte-a-la-psychanalyse-sociale.html

 

Please reload

Focus

Critique de la religion psychanalytique classique : critique de l’inconscient

May 13, 2020

1/1
Please reload

Posts récents

April 16, 2020

January 30, 2020

December 9, 2019

Please reload

Archive